Grève le mardi 7 mars 2017 : un préavis local a été déposé

Un préavis national a été déposé pour défendre le service public. Nous avons également déposé un préavis local, que vous trouverez ci-dessous en intégralité. En effet, aux revendications nationales s’ajoutent des revendications locales. Tous en grève le 7 mars 2017. Le rendez-vous est fixé place Denfert Rochereau à 13 heures.

 

Monsieur le Maire,

Dans le cadre de la journée de grève du 7 mars 2017 et du préavis national déposé au ministère de la fonction publique, notre syndicat soutient totalement ce préavis, à savoir :

– une augmentation réelle des salaires.

– la défense des missions publiques et l’amélioration du statut général de la fonction publique.

– la réponse aux besoins des usagers par de nouvelles embauches et le remplacement systématique des agents partant à la retraite.

– l’abrogation du nouveau régime indemnitaire RIFSEEP, qui asservit l’agent.

– la diminution de la pénibilité par l’amélioration des conditions de travail tant matérielles que morales.

D’autre part, notre syndicat dépose également un préavis local de grève. En effet, depuis juin 2014, vous avez annoncé à l’ensemble des agents que la collectivité devait faire d’importantes économies. Vous avez expliqué aux agents que les économies devaient être en partie réalisées grâce à un effort sur la masse salariale avec à la fois une réorganisation des services mais aussi une diminution des postes.

Depuis, les réorganisations se multiplient et riment généralement avec suppressions de postes, augmentation des charges de travail, mobilités imposées qui génèrent un stress croissant et un mal être au travail chez un grand nombre d’agents.

Nous constatons que les conditions de travail des agents territoriaux de la commune de Rueil-Malmaison se dégradent de plus en plus. Les personnels de crèche et des écoles sont particulièrement affectés face aux mesures de restrictions budgétaires. Leurs travaux génèrent une pénibilité déjà reconnue. De plus, l’exposition aux maladies infantiles entraîne un absentéisme justifié mais non pris en compte réellement dans votre organisation de travail par la collectivité.

Face à ce constat, connu de la collectivité, le remplacement d’agents en arrêt de maladie ordinaire n’est pas souhaité par la commune. Le syndicat CGT s’est toujours positionné activement pour la création de nouveaux postes mobiles. En effet, les méthodes d’organisation actuelles face à ses absences (« mode dégradé », « plan B », « réorganisation interne ») ont prouvé leurs limites et ne suffisent plus. 2/2 Notre organisation syndicale CGT du personnel territorial vous a alerté régulièrement sur le manque de concertation et d’écoute dont se plaignaient ces agents.

A ce jour, aucune solution en adéquation avec leurs revendications n’a été trouvée. De plus, aucune réunion de négociation n’a eu lieu concernant les derniers préavis de grèves locales déposées par notre syndicat. Nous déplorons qu’aucun membre de votre administration n’ait pris la peine de recevoir notre syndicat afin d’entamer une négociation comme le prévoit la loi. Il s’agit pour nous d’un manque de considération manifeste envers les agents.

Monsieur le Maire, les agents doivent être respectés et être entendus.

Pour l’ensemble des agents, nous revendiquons donc :

– Arrêt des suppressions de postes.

– Création d’une équipe de personnels volontaires mobiles ‘’volantes’’ pour les remplacements de courte durée pour les crèches et écoles.

– Remplacement systématique pour les agents en accidents de travail, en formation…

– Prise en considération des agents lors des mobilités de personnels « dans l’intérêt du service»

– La restitution des jours ARTT non attribués (1 par an depuis 2002), pour tous les agents concernés, sous la forme de jours ou d’une compensation.

– Arrêt des plannings d’« astreintes déguisées» imposant des heures de remplacements en dehors de leurs temps de travail habituels jusqu’à 8 mois à l’avance concernant les ATSEM. Le volontariat doit être privilégié.

– Respect du temps de travail des agents Conformément aux dispositions de la loi du 31 juillet 1963 relative à certaines modalités de la grève dans les Services Publics, nous avons l’honneur de vous informer de la décision prise par les syndicats C.G.T, du personnel de la Ville de Rueil Malmaison d’appeler les agents de la commune de Rueil Malmaison à cesser le travail la journée du mardi 7 mars 2017 de 0h00 à 24h00.

Dans ce cadre nous déposons un préavis de grève qui concerne l’ensemble des agents de la Ville de Rueil Malmaison, quels que soient leurs statuts (Titulaire, Contractuel, non titulaire horaire, stagiaire). La grève a été décidée suite aux nombreuses demandes qui vous ont été faites et qui sont restées sans réponse de votre part à ce jour et à la dégradation des conditions de travail des agents cités plus avant.

Nous espérons que de prochaines réunions permettront de renouer le dialogue et la mise en place de mesures concrètes. Notre organisation et les agents territoriaux concernés sont ouverts au dialogue et à la négociation avec vos services. Cette grève pourra être suspendue à tout moment en cas d’avancées significatives de la Collectivité sur nos revendications.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre considération distinguée.

Alain JAMET Secrétaire Général Syndicat C.G.T. Des Agents Territoriaux De la Ville de Rueil Malmaison

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *